Depuis début 2019, l’utilisation de pesticides chimiques est interdite pour le désherbage des espaces publics en France pour des raisons de santé publique et environnementales. Les professionnels de l’entretien du végétal dans les collectivités ou en tant qu’indépendant font face à un tournant majeur dans leur métier.

Que dit la loi ? Quels sont les espaces concernés et les solutions alternatives autorisées ? Découvrez toutes ces informations indispensables au bon entretien de l’espace public mises en place à ce jour.

La loi sur la transition énergétique pour la croissance verte

Dans le prolongement de la loi Labbé, la réglementation concernant l’utilisation des produits phytosanitaires se durcit pour limiter leur utilisation. La loi Labbé, votée en 2014 et entrée en application le 1er janvier 2019, limitait déjà l’utilisation de produits phytopharmaceutiques dans la majorité des établissements et espaces publics.

À compter du 1er juillet 2022, la loi sur la transition énergétique pour la croissance verte étend la limitation aux zones d’habitation et autres lieux de vie (propriétés privées, établissements d’enseignement et de santé, équipements sportifs, …).

Ces produits chimiques sont par nature toxiques, polluants et extrêmement néfastes pour la santé humaine ainsi que pour l’environnement. Cette avancée est considérable pour la préservation de la santé publique et de la biodiversité. L’environnement et la population profitent ainsi des bienfaits de la nature sur la qualité de l’eau et de l’air, de la régénération des sols et de la pollinisation des plantes.

 

Les 3 grandes étapes de cette loi

2017

Interdiction de l’usage de produits phytosanitaires chimiques pour l’ensemble des structures publiques

Fin de la vente en libre-service aux particuliers (20 millions de jardiniers amateurs en France)

2019

Interdiction de l’usage des pesticides chimiques pour les particuliers
 

2022

À partir du 1er juillet, interdiction de l’usage de produits chimiques pour les propriétés privées, parcs et jardins privés, résidences hôtelières, campings, parcs d’attraction, zones commerciales, cimetières, établissements d’enseignement et de santé, domiciles des assistants maternels et équipements sportifs non clôt

L’interdiction concerne l’entretien de tous les espaces verts et voiries accessibles au public :

  • Parcs et promenades
  • Voies de circulation, accotements, fossés, trottoirs
  • Forêts

Il existe encore quelques exceptions. Les viticulteurs ont encore la possibilité d’utiliser les traitements phytosanitaires pour un quart de leur surface exploitable, mais uniquement sur les pieds de vigne. De même, les agents d’entretien de la voirie routière bénéficient d’une dérogation pour les espaces difficiles d’accès comme les bretelles ou les terre-pleins centraux.

Le non-respect de la loi est considéré comme une infraction pénale punie au maximum de 6 mois d’emprisonnement et de 150 000 € d’amende.

Qu’est-ce qu’un pesticide chimique ?

Un pesticide chimique est une substance active utilisée pour éliminer les végétaux indésirables. Il en existe plusieurs types en fonction de l’organisme nuisible visé : les herbicides contre les mauvaises herbes, les insecticides contre les insectes et les fongicides contre les champignons.

L’herbicide chimique le plus connu est le glyphosate. Commercialisé sous la marque RoundUp par la compagnie américaine Monsanto depuis 1975, ce désherbant sera totalement interdit en Europe fin 2022.

    Quelques chiffres en France

    • 70 000 tonnes de substances actives vendues chaque année
    • 5 000 tonnes utilisées dans les jardins, espaces verts et infrastructures

    Cette loi a donc pour objectif l’élimination des plantes nuisibles, par l’utilisation de procédés non-chimiques, non-toxiques et respectueux du vivant. Si vous souhaitez en savoir plus sur le sujet, découvrez le Guide zéro pesticide édité par le ministère de l’Écologie.

    Quelles sont les solutions de désherbage autorisées ?

    Reste autorisée l’utilisation des produits de biocontrôle qui se servent de mécanismes naturels, des produits à faibles risques et de ceux utilisés dans l’agriculture biologique.

    Les produits de biocontrôle regroupent toutes les substances naturelles d’origine végétale, animale ou minérale. Il peut s’agir par exemples de micro-organismes comme les insectes parasitoïdes, les acariens prédateurs, les champignons ou les bactéries antagonistes.  Le ministère de l’Agriculture dresse la liste des substances autorisées en agriculture biologique.

    Pour les professionnels et les particuliers, il existe de nombreuses techniques alternatives de désherbage écologique mais, leur simplicité d’utilisation et leur efficacité sont différentes.

     

    Les solutions thermiques

    Les méthodes de désherbage thermique autorisées font par nature appel à la chaleur sous différentes formes pour venir à bout des végétaux indésirables. Il s’agit des techniques ci-dessous :

    • Eau chaude
    • Flamme directe
    • Vapeur
    • Infrarouge
    • Mousse chaude

    Les solutions mécaniques

    Les solutions mécaniques exigent par définition l’utilisation d’un moteur et donc d’essence ou de gasoil pour leur bon fonctionnement. Le bruit est donc un élément à prendre en compte pour le choix de ces appareils :

    • Brosse rotative
    • Balayeuse
    • Tondeuse
    • Débroussailleuse
    • Démousseuse mécanique
    • Réciprocateur
    • Dameuse
    • Bineuse électrique

     

    Les solutions manuelles

    Les solutions manuelles sont naturellement plus chronophages et fatigantes pour l’utilisateur donc moins adaptées au travail des professionnels. Vous trouverez par exemples, les outils suivants :

    • Binette
    • Brosse métallique
    • Grattoir
    • Outil de griffage
    • Houe maraîchère

     

    Quelle est finalement la meilleure solution de désherbage pour les professionnels de l’entretien des espaces verts et de la voirie ?

    Seule solution à s’attaquer à la racine des mauvaises herbes, le désherbage à l’eau chaude est la meilleure solution thermique pour les professionnels. Économique et écologique, ce type de désherbage thermique, permet une nouvelle gestion de la végétation très efficace et rentable.

    Des questions ? Contactez nousRestons connectés – inscrivez vous à notre newsletter!

    Close

    Retour en haut de page